Ateliers Cartographie d’initiatives

Les réseaux et les actions de l’économie sociale et solidaire (ESS) se retrouvent de manière éparse sur de nombreux sites web, lorsqu’ils sont identifiés. Ce sont des milliers de personnes qui s’impliquent au quotidien pour inventer de nouveaux services, améliorer le fonctionnement, impliquer les usagers et les partager.

Permettre une visibilité des acteurs et les mettre en réseau a deux effets : d’une part, en se rencontrant en échangeant avec d’autres, idées et connaissances, les projets se renforcent et d’autres émergent sur les territoires ; d’autre part, en diffusant largement les initiatives et en expliquant les « recettes », chacun peut se les réapproprier, les adapter et les améliorer.

L’ADESS Pays de Brest vous propose donc de cartographier les initiatives en Pays de Brest au cours de 10 ateliers.

L’objectif de ces ateliers ?

  • Que les citoyens, les collectivités et les acteurs locaux puissent identifier les initiatives présentes autour d’eux qui changent les choses, les projets qui les touchent, comment agir concrètement et avec qui.
  • Que les acteurs qui initient ces projets puissent les valoriser, les écrire pour être identifié.

Cet atelier durera 1h30. Au cours de cet ateliers, les personnes présentes pourront :

  • Présenter leur projet à d’autres
  • Échanger sur cette présentation pour l’améliorer, éclaircir des points …
  • Apprendre comment fonctionne l’outil numérique « Bretagne-créative » (qui permet de référencer son projet et d’apparaître sur les cartographies locales des projets).

Venez nombreux ! Et parlez-en autour de vous…

Plus d’informations & inscriptions :

contact@adesspaysdebrest.infini.fr // 02 98 42 42 76

Affiche des dates/lieux des ateliers : 

Coopérative Jeunesse de Territoire

En 2017, l’ADESS pays de Brest et Chrysalide, la coopérative d’activité et d’emploi du Finistère, vont porter un projet à destination de jeunes de 18 à 25 ans des quartiers prioritaires de la ville de Brest ( plus particulièrement de Kérourien et Bellevue).

Un projet d’accompagnement à la coopération et à l’entrepreneuriat

Projet de formation à l’entrepreneuriat coopératif, la CJT permet à des jeunes de : créer leur coopérative, faire l’apprentissage de la coopération et de l’entrepreneuriat, réaliser des prestations sur leur territoire, assumer la gestion de l’activité et la répartition des ressources générées. Ils acquièrent des compétences, des connaissances et de l’assurance utiles dans leur vie personnelles et professionnelles.

Un projet pour faire et apprendre !

Phase d’émergence : différents ateliers afin de transformer un projet, une idée ou juste une envie en projet d’entreprenariat.

Temps de formation : des modules de formation selon leurs besoins sur les savoirs-être et savoirs-faire d’un entrepreneur.

Mise en oeuvre de l’activité : tester le projet d’activité, démarcher des clients potentiels, réaliser des prestations, assurer le suivi comptable et l’organisation de la coopérative.

Aspects pratiques

Le lieu : LA CJT sera hébergée dans les locaux du pôle de l’économie sociale et solidaire (ADESS pays de Brest) et la Coopérative d’activités et d’emplois (CAE 29) au 7 rue de Vendée dans le quartier de Bellevue à Brest.

Les dates : 5 mois, avec un démarrage en mars

Les partenaires : 

  • ADESS pays de Brest – pôle de l’économie sociale et solidaire
  • CAE 29 – Coopérative d’activités et d’emplois du Finistère
  • Ville de Brest
  • Brest métropole
  • Conseil départemental 29
  • Etat – DIRRECTE Finistère et Bretagne
  • Caisse des dépots et Consignations
  • Maison de l’emploi – CitéLab
  • Maison de quartier de bellevue
  • Centre social de Kerourien
  • Mission Locale

Vous souhaitez en savoir plus ? >> Consultez notre flyer de présentation et contactez-nous !

Vous souhaitez rejoindre la coopérative ? >> Consultez notre flyer de permanences et venez nous rencontrer !

 

Affiche // ESS en Presqu’ile de Crozon Aulne Maritime

 

Suite à l’étude de diagnostic de l’Economie Sociale et Solidaire réalisée en 2016, l’ADESS Pays de Brest vous présente une affiche de valorisation de l’ESS sur le territoire de la communauté de commune de Crozon Aulne Maritime.

L’étude a été réalisée en concertation avec la collectivité et restituée aux élus de la Presqu’ile de Crozon Aulne Maritime fin octobre 2016, ils avaient pris connaissance avec intérêt de ces éléments et les avaient intégrés à leur diagnostic de territoire.

Pour voir la version PDF >> PosterESS_CrozonAulneMaritime_2016

Le Lieu-Dit dans Côté Brest !

L’ADESS Pays de Brest coordonne un collectif de 10 structures de l’ESS (le Lieu Dit) dont l’un des objectifs est de créer un lieu vitrine des produits et valeurs de l’ESS, en centre de ville de Brest, un lieu dynamique qui permet les synergies et la mutualisation.

Vous trouverez via le lien suivant, un article présentant notre démarche : http://www.cotebrest.fr/2016/10/12/lieu-dit-la-cooperation-avant-la-cohabitation/

N’hésitez pas à relayer l’information dans vos réseaux ! Merci

Compte-Rendu // 27 septembre – Diagnostic ESS : Restitution aux acteurs

Vous êtes acteurs de l’ESS, vous intervenez sur les inter-communautés de l’Aulne Maritime et de la Presqu’île de Crozon et souhaitez promouvoir et développement l’ESS sur ces deux territoires? Il était donc important d’être présent le 28 Septembre dernier au cinéma le REX à Crozon, pour la restitution du diagnostic ESS mené ces 6 derniers mois et présenté par l’ADESS pays de Brest, pôle de développement de l’économie sociale et solidaire sur le pays de Brest.

Cette restitution s’inscrivait dans la continuité de la réunion ouverte aux acteurs ESS et au grand public organisée le 4 Juillet dernier à l’hôtel sainte marine Léo Lagrange (Crozon), et sonnait comme la dernière étape d’une étude qui aura impliquée un grand nombre d’acteurs et d’élus des deux territoires.

En effet l’ADESS et les deux COMCOM ont manifesté dès le départ la volonté commune d’obtenir un diagnostic  « partagé ».

Ont répondu à cette réunion : 24 acteurs de l’ESS, ainsi que la chargée de mission de la CC d’Aulne Maritime, Manon FILY. La présentation et l’encadrement de cette réunion ont été menées par l’ADESS,  en les personnes de Noa SOUDEE (coordinatrice) Armelle LEMETAIS (administratrice) et Grégory DOUZIMA (Stagiaire chargé de diagnostic ESS).

Suite à cette présentation et aux échanges, un sentiment de satisfaction partagé était présent, aussi bien chez les acteurs ESS dont les attentes ont été en grande partie satisfaites selon leurs dires, mais également au sein de l’équipe de l’association. Une seule envie pour les acteurs du territoire : continuer !

Il reste à l’ADESS une dernière étape pour clôturer son étude le 14 octobre prochain, à savoir, une deuxième restitution adressée cette fois-ci aux élus des deux intercommunalités.

Rappelons au passage que cette étude a pour objectif in fine de donner aux élus locaux des outils et leviers pour faciliter une intégration efficace et durable l’économie sociale et solidaire dans les politiques de développement économiques locales au sein du nouveau territoire qui verra le jour en janvier 2017 (fusion des communautés de communes d’Aulne Maritime et Presqu’île de Crozon).

Le Barter à Brest

Présentation par Emmanuel Gazin, de la Recyclerie « Un peu d’R ». 

Dans le cadre de son assemblée générale, l’ADESS pays de Brest a fait intervenir la recyclerie Un peu d’R afin de présenter un nouveau système d’échange innovant qui se met en place … Retrouvez ci-dessous l’intégralité de son témoignage !

Historique

Très souvent nous étions sollicités, notamment par des associations, sur de l’équipement, du petit aménagement… Et rapidement est arrivée la question de notre modèle économique.

Bien entendu, l’échange, le coup de main fait parti de notre modèle, de nos valeurs mais nous devions aussi nous interroger sur quel était notre projet, notre fonction. Nous avons donc décidé de réfléchir à une manière de formaliser ces échanges, de les rendre visibles sans pour autant mettre en difficulté les trésoreries de ces structures.

Naturellement nous nous sommes intéressés au Barter.

SCIC France Barter

L’échange inter-entreprises ou « Barter » est un outil de développement innovant et collaboratif pour les entreprises de toute taille. Il leur permet de financer certaines dépenses ou projets d’achats directement en échange de leur production sans sortie de trésorerie..

Ce mode de commerce, véritable relais de croissance permet à une société d’accéder à un réseau collaboratif d’entreprises sélectionnées et prêtes à échanger …

Actuellement

Nous sommes une dizaine de structures, qui depuis 2015, travaillons à ce système d »échanges et inscrivons nos échanges de biens et services dans ce modèle.

Nous avons rapidement décidé de voir chaque structure individuellement. Parce que comme souvent dans les SEL (Système d’échanges locaux), il est assez facile d’exprimer ses besoins mais beaucoup plus difficile de dire ce que l’on peut proposer. Le fait de prendre du temps avec la structure partenaire, un moment d’échange, nous a permis d’aller creuser dans le projet de la structure et d’être en capacité de leur dire « cet élément peut nous intéresser, nous en aurions besoin ».

Actuellement, les échanges sont plutôt unilatéraux, avec la recyclerie au centre, mais une volonté d’échanges multilatéraux s’affirme. C’est-à-dire qu’un crédit que l’on a dépensé à la recyclerie pourrait ensuite être dépensé dans une autre structure. Ce passage à l’échelle n’est pas facile et demande de formaliser des outils de gestion et de suivi.

 Ce qui a été échangé par la recyclerie :

  • Du mobilier de bureau,
  • Du matériel informatique,
  • Le prêt d’un fourgon,
  • Du matériel de bricolage,
  • Des fournitures de bureau (on en récupère de plus en plus),
  • La construction de mobilier (par exemple, on a construit l’intégralité d’une salle de réunion),
  • Des heures de travail : cela permet petit à petit d’aller travailler chez les autres, ou de pouvoir proposer des compétences qui sont présentes en internes.

Contre-parties reçues :

  • Une salle de réunion,
  • Des heures de fourgon,
  • La mise à disposition de personnel (cela nous a permis d’assurer un certain nombre de nos activités, sans forcément toucher à notre trésorerie), ce qui représente par exemple environ 35 heures de travail échangées avec Vert le Jardin…
  • Des réduction de factures de comptabilité, des spots publicitaires auprès d’une radio,
  • De la réparation de matériel spécifique .
  • Des places de spectacle, des cours d’équitation…

La plupart des contreparties nous ont servi pour notre fonctionnement. Mais nous souhaitons que le Barter puisse aussi permettre des contreparties qui améliorent l’accès aux loisirs, à la culture, et à la santé de nos actions d’insertion (Places de spectacle et cours d’équitation). Aujourd’hui, dans le cadre de nos actions d’insertion, financées par le Conseil Départemental, nous cherchons à augmenter le nombre d’actions collectives  pour travailler sur l’alimentation, l’accès aux loisirs et à la culture. Se pose dès lors la question du financement de ses actions, notamment quant elles impliquent une autres structure. Grâce à l’échange entre associations via le Barter, ce type d’activités a pu voir le jour. Par exemple, un échange avec Vert le Jardin pourrait permettre à des participants à nos actions d’insertion de bénéficier de l’atelier de conserverie ou de partager un repas en contre partie de matériels…

En 2015, l’ensemble de ces échanges représente environ 6 milles euros.

Perspectives :

Aujourd’hui, ce projet est dans un objectif de développement puisque nous voyons arriver petit à petit un certain nombre de structures qui viennent nous voir et qui nous disent clairement, « on a pas d’argent ».

C’est une des raisons pour lesquelles la Recyclerie est rentrée dans le « collectif Lieu Dit ». Nous nous sommes dit que Le Barter pourrait peut-être faire partie du modèle économique et qu’il pourrait se mettre en place entre les dix structures [qui participent au projet du Lieu-Dit ], et avec d’autres. L’idée étant de bien poser comptablement l’ensemble de ces échanges.

Reste pour nous un certain nombre d’objectifs en 2016 :

  • Former l’équipe de la recyclerie : ce sont des modes de pensées qui ne sont pas habituels. Nous voyons bien qu’au niveau de la Recyclerie, lorsqu’il y a des rencontres avec des partenaires, il est important que l’équipe ait suffisamment intégré le Barter pour pouvoir le proposer.
  • Travailler sur la partie comptable : nous devons formaliser des outils comptables pour faire état de ces modes d’échanges dans les mois et les années qui viennent. Le Barter est délimité par la loi, avec des modèles de factures spécifiques… Nous devons encore avancer sur ces aspects car l’idée est de bien pouvoir poser ce modèle économique.
  • Prendre contact avec les réseaux : France Barter et Breizh Barter. Le réseau régional, basé à Rennes, compte une quarantaine d’entreprises.

Nous avons obtenu un financement en 2015 dans le cadre de l’appel à Projets ESS du pays de Brest, et à chaque nouvelle étape nous réalisons qu’arriver à bien structurer et bien communiquer sur le barter nous demande beaucoup de temps.

L’idée, c’est de faire savoir que cette proposition existe, pour que les structures intéressées viennent nous rencontrer. Une fois cette rencontre effectuée, la démarche est en fait assez naturelle, d’autant que des économies importantes sont réalisées pour beaucoup de structures grâce au barter, et notamment en terme de trésorerie.

Merci pour ce témoignage !
Pour en savoir plus sur le barter et/ou la recyclerie Un peu d’R :
– Site Web : http://unpeudr.fr/
– Tel. : 07.82.42.84.42
– E-mail : contact@unpeudr.fr

3-4 juin 2016 [Save the date !] La tempête de l’ESS arrive …

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le vendredi 3 et samedi 4 juin prochain aura lieu une véritable tempête de l’ESS, dans la halle des sports de l’UBO.

Cet événement, coordonné par l’ADESS Pays de Brest, s’organise en co-construction avec les structures de l’ESS qui souhaite s’y associer … vous ?

Son objectif : rendre visible les dynamiques de l’économie sociale et solidaire du Pays de Brest, donner envie, donner à voir, bref s’émerveiller et s’amuser de l’abondance des initiatives sur notre territoire !

Au programme :

Vendredi soir : temps convivial de rencontre & Disco soupe (cuisine collaborative de rebus alimentaire sur fond de musique disco !)

Samedi :
Toute la journée, dans un bel espace aménagé pour l’occasion :

  • un parcours ludique autour d’une crêpe, pour expérimenter les dynamiques de collaboration et de réemploi
  • un marché de créateurs
  • des démonstrations d’initiatives et de créateurs, où vous pourrez vous aussi mettre les mains dans le cambouis !
  • des ateliers de création : table à leds, etc.

Le matin : une table ronde autour d’une thématique à préciser

En après-midi : des PetchaKutcha d’initiatives par thème, issues de notre territoire !

Envie de participer ? La tête pleine d’idée ?

Ci-dessous vous trouverez une « fiche » pour que nous puissions commencer à recenser vos idées lumineuses & vos mains utiles !

>>>  FicheEnvie <<<

A renvoyer à :
Myriam Blondy
mblondy@adesspaysdebrest.infini.fr – 02 98 42 42 76

Merci de rediffuser aux personnes pouvant être intéressées et dans vos réseaux …


PS : La Pecha Kucha, c’est quoi ?

C’est du japonais, ça se prononce « pétcha koutcha », ça se traduit « chit chat » en anglais, bavarder en français et… tchatcher en marseillais !
Le principe : Chaque participant a carte blanche, au détail près qu’il est autorisé à montrer 20 diapositives et qu’il dispose de 20 secondes pour chacune, sans interruption extérieure, lui conférant en tout 6 minutes 40 de gloire, avant que le prochain participant ne prenne sa place. Ce système de présentations concises, rythmées et créatives permet de tenir le public en haleine.

En savoir plus sur le Collectif le Lieu Dit ?

Le Lieu-Dit – Pôle de coopération et d’innovations économiques et sociales du Pays de Brest, c’est quoi ?

C’est une dynamique d’économie circulaire portée par un collectif de 10 structures et coordonnée par l’ADESS pays de Brest qui favorise les circuits courts, le recyclage, le réemploi, l’éco-mobilité et l’innovation sociale. Elle souhaite développer une économie de proximité en proposant une offre de biens et de services en centre-ville répondant aux besoins et attentes des populations. La création de cette dynamique commerciale alternative favorisant l’échange, la coopération et la mutualisation est donc au cœur du projet. Celle-ci se décline concrètement au travers d’une vitrine commerciale à Brest.

Vous voulez en savoir plus ?
Voici leur page dédiée !

Et pour avoir de leur nouvelles : inscrivez-vous !